Rechercher

Hyperandrogénie : causes et solutions naturelles

L'hyperandrogénie est un trouble endocrinien d'origine surrénalienne ou ovarienne.

Elle est souvent associé au SOPK (Syndrome des Ovaires Polykystiques) mais il peut y avoir hyperandrogénie sans SOPK, et SOPK sans hyperandrogénie...


Les principaux signes sont : acné (bas du visage, cou, dos), séborrhée (peau et cheveux gras), hirsutisme (pilosité marquée au visage, autour des mamelons, dans le dos...), et perte de cheveux (lisière frontale, haut du crâne). On retrouve aussi une irrégularité des cycles féminins, voir une aménorrhée.


Cette problématique est loin d'être uniquement esthétique : les femmes qui en souffrent peuvent développer des troubles anxieux ou dépressifs tant l'atteinte morale est importante. Des problèmes de fertilité et des troubles métaboliques peuvent aussi en découler.


Quelles sont les principales causes de l'hyperandrogénie ? Existe-t-il des alternatives naturelles à la pilule ou à un traitement lourd comme Androcur ?




Les principales causes de l'hyperandrogénie :


  • Tumeurs

  • Hyperplasie congénitale des surrénales

  • Hypersensibilité aux androgènes (auquel cas les androgènes peuvent être dans les normes sur votre bilan sanguin)

  • Hyperprolactinémie (la prolactine élevée bloque l'ovulation, augmente la DHEA-S et la conversion de testostérone en DHT)

  • La ménopause (en cas de défaut d'aromatisation, avec statut oestrogénique bas)

  • L'arrêt de la pilule contraceptive (avec certaines pilules on peut redouter un effet rebond des hormones androgènes, l'hyperandrogénie sera alors temporaire)

  • La prise d'un contraceptif hormonal à index androgénique élevé (certains progestatifs de synthèse utilisé dans la pilule, le stérilet Mirena, les injections Depo Provera, l'anneau contraceptif...)

  • Le SOPK (70% des femmes qui en souffrent ont une hyperandrogénie ovarienne ou surrénalienne selon les cas)

  • Insulino-résistance (lié ou non au SOPK)







Hyperandrogénie et naturopathie



La naturopathie peut être d'une grande aide en parallèle de votre suivi médical. Votre naturopathe peut vous conseiller une réforme alimentaire (stabiliser la glycémie +++), l'éviction des perturbateurs endocriniens, un mode de vie anti-inflammatoire, et le recours à la micronutrition et la phytothérapie.


Il existe en effet de nombreuses plantes qui peuvent aider à inhiber la production d'hormones androgènes. C'est le cas par exemple du gattilier (utile en cas de prolactine élevée mais délétère en cas de LH élevée), de l'alfalfa, du palmier nain, du houblon, de la réglisse...


Ces plantes ayant des effets puissants sur le système endocrinien, il est impératif d'être bien accompagnée pour les utiliser, et non de suivre des conseils généraux piochés sur internet...