Rechercher

Alternatives saines au beurre

Le beurre fait partie intégrante d’un grand nombre de recettes salées et sucrées. Les français en sont d’ailleurs les premiers consommateurs au monde !


Néanmoins, s’il est une source non négligeable de vitamine A, le beurre reste un aliment riche en acides gras saturés et est à consommer avec modération. L’idéal est de privilégier au quotidien les acides gras essentiels que l’organisme ne peut produire lui-même: acides gras monoinsaturés comme l’huile d’olive pour la cuisson des plats, et acides gras polyinsaturés tels que l’huile de colza ou de lin pour l’assaisonnement. On réservera le beurre aux tartines du dimanche matin par exemple.


Toxique lorsqu'il est chauffé, on ne devrait jamais utiliser le beurre pour la cuisson ou pour les pâtisseries. Il est préférable alors de le remplacer par du ghee (beurre clarifié) qui supporte bien les hautes températures, et qui en plus ne contient ni lactose ni caséine.



Qu'en est-il de la margarine ?


La margarine végétale peut être une bonne alternative au beurre, à condition de ne pas contenir d’huiles hydrogénées ni de protéines de lait (pour les intolérants au lactose). En effet l’hydrogénation des huiles végétales (procédé qui va les rendre plus solides) engendre une formation d’acides gras trans néfastes pour la santé cardiovasculaire. Vous trouverez sur internet une multitude de recettes pour confectionner votre margarine maison : celle du site Bio à la Une est très simple et nécessite peu d’ingrédients.


Mais il existe d’autres alternatives simples et originales pour les accros de la tartine pain-beurre !


Et si l’on faisait son propre beurre maison ?




Recette facile pour un savoureux beurre de miso (végan, sans lactose) :


Ingrédients :


4 cuillères à café de pâte de miso

4 cuillères à soupe d’huile de coco extra vierge (non raffinée)


Préparation :


  1. Mélanger 4 cuillères à soupe d’huile de coco vierge et 4 cuillères à café de miso.

  2. Former une pâte avec le mélange, à la main ou à l’aide d’une cuillère en bois.

  3. L’huile de coco se solidifie à température ambiante, vous pouvez donc conserver ce beurre végétal au réfrigérateur pour une texture proche du beurre. Attention à conserver ce beurre miso dans un récipient en verre et non en plastique, car les substances plastiques toxiques ont tendance à migrer plus facilement dans les corps gras, même s’il s’agit de plastique alimentaire.


Les nombreux bienfaits du miso :


Le miso est un aliment vivant, issu de la fermentation de graines de soja. C’est un condiment très apprécié au Japon. Les aliments fermentés comme le miso ont un double bénéfice : leur conservation longue durée, et leurs effets positifs sur notre organisme. Les micro-organismes qui les composent sont une source de probiotiques naturels, ils permettent de lutter contre la constipation, aident à rétablir la flore intestinale, boostent le système immunitaire, et aident à l’assimilation des vitamines et minéraux.


Il existe plusieurs types de pâtes de miso : plus celle-ci sera fermentée et plus elle sera foncée et salée.


En plus des probiotiques et enzymes qu’il renferme, le miso a l’avantage d’apporter des protéines grâce au soja (il contient tous les acides aminés essentiels) et est riche en vitamines du groupe B.


Le miso est un véritable tonifiant digestif et aide à lutter contre les mauvaises bactéries.


En cuisine, le miso permet de magnifier la saveur des ingrédients qui l’accompagnent. Les japonais parlent d’ « Umami », qui est la cinquième saveur après le sucré, le salé, l’acide, et l’amer. Le miso par sa saveur singulière, serait riche en Umami. Il rehausserait ainsi le goût d’ingrédients plus fades, comme le tofu ou le riz.



Les bienfaits de l'huile de coco


La noix de coco est un véritable aliment-santé qu'il s'agisse du fruit, de son huile, ou de son lait.


L'huile de coco est composée, comme le beurre, presque exclusivement d'acides gras saturés. Cependant, il s'agit de triglycérides à chaîne moyenne (TCM), plus facilement métabolisés par l'organisme. Les personnes qui souffrent d'un foie paresseux ont beaucoup moins de difficultés à digérer ce type de graisse. Ces acides TCM seraient également plus difficiles à stocker sous forme de graisse dans le corps, ce qui peut être intéressant lorsque l'on cherche à contrôler son poids.


Enfin, certains acides contenus dans l'huile de coco agissent comme puissants antimicrobiens notamment grâce à l'acide laurique ou à l'acide caprylique: on leur confère des propriétés antifongiques, antibactériennes, anti-inflammatoires et immunostimulantes. L'huile de coco peut être ainsi utilisée en cure lors d'infections chroniques, de candidose, de mycoses ou de virus. Elle peut aussi agir comme antibiotique naturel, et utilisée en externe, elle offre de nombreux bienfaits pour la peau et les cheveux...